Comment trouver le CTO de sa start-up ?

Assurer l’innovation technique d’une grande ou petite entreprise peut être une tâche ardue. Pour cette raison, il est nécessaire de faire appel à un CTO, capable de mettre en place, superviser et développer les activités d’une start-up ou d’une organisation.

Toutefois, trouver un bon CTO demande de suivre une stratégie de recrutement efficace. En effet, il est important de placer une personne fiable à ce poste, car elle fera partie du comité de direction et concourra au développement de l’entreprise sur le long terme. Découvrez da,s cet article quelles sont les qualités et compétences dont devrait disposer un CTO, ainsi que les erreurs à éviter lors du choix de celui-ci.

Qu’est-ce qu’un CTO ?

Le Chief Technical Officer, plus connu sous l’acronyme de CTO est le responsable de l’étude et de la mise en place des opportunités techniques nouvellement créées. Ces technologies ont pour but de rendre l’entreprise plus dynamique dans ses activités. De même, il est nécessaire pour un CTO d’être en avance sur les nouvelles pratiques permettant de dynamiser le fonctionnement de la start-up.

En outre, le rôle d’un CTO est d’évaluer la pertinence des innovations qui seront apportées à l’entreprise. Ces nouveaux outils technologiques pourront être adoptés au sein des différents services de la société. Par ailleurs, ce Directeur des nouvelles technologies peut travailler au sein d’une équipe ou en collaboration avec la DSI.

CTO et développeur

De même, il est généralement prévu dans la stratégie globale de l’entreprise que le CTO intervienne dans les prises de décisions de la compagnie. Du fait de son rôle, sa participation active dans le fonctionnement de la firme revêt une grande importance. Ainsi, il constitue un levier important dans le développement et le maintien de la compétitivité d’une société : le CTO est donc à mi-chemin entre le développeur, le chef d’entreprise et le responsable du marketing.

Toutefois, le CTO intervient essentiellement dans le développement des nouvelles technologies servant au traitement au traitement de données. Son savoir-faire s’étend parfois aux innovations logicielles, de même qu’aux biotechnologies et dispositifs connectés. Il s’agit donc d’un touche-à-tout, nécessaire au bon fonctionnement de la start-up comme à la dynamisation de son activité.

Comment trouver un bon CTO ?

Les CTO de qualité (et recrutables !) ne courent pas les rues, alors il est important de mettre en place une bonne méthodologie de recherche de talents. De même, l’entreprise doit identifier ses besoins afin de choisir la personne idéale pour occuper un tel poste. Cela peut sembler difficile au premier abord, mais il est possible de trouver votre perle rare avec du temps et de l’énergie.

Une tâche complexe… et concurrentielle !

Avant de vous lancer dans la recherche d’un CTO, il est important de savoir que cela nécessite une bonne préparation. En effet, il ne s’agit pas de faire appel au premier développeur qui paraît assez bon pour exécuter des tâches diverses. Ce poste demande un esprit d’initiative et une réelle expérience d’entreprenariat : la plupart des étudiants à peine sortis de l’université n’en disposent pas.

Le CTO aide un stagiaire

Pour vous donner moins de fil à retordre, il serait judicieux de déterminer en premier lieu les rôles de votre CTO. Dans un deuxième temps, il faudra lister les différentes tâches dont il devra s’occuper. Pour finir, il sera nécessaire de définir quelles seront ses responsabilités.

En outre, l’entreprise doit mettre en avant ses plus grands atouts, car la concurrence devient rude quand il s’agit de convaincre un CTO à rejoindre votre boîte. Parfois, le nom de la compagnie ne suffit pas à attirer le candidat. Il faudra employer des arguments différents de ceux des entreprises concurrentes pour être choisi par celui-ci.

Comment évaluer les capacités techniques des candidats ?

Pour choisir le bon candidat, une petite évaluation de ses compétences techniques doit être faite. En effet, le CTO doit être capable de manager convenablement les risques. Étant donné qu’il apporte une plus large contribution à la start-up, ce dernier doit avoir une bonne maîtrise de la conduite de changement.

Nota Bene : si vous n’êtes vous-même pas à l’aise avec la technicité des NTIC et le développement, il vous sera difficile de juger des réelles compétences de vos candidats au poste de CTO. Un bon conseil donc : faites vous assister de spécialistes ou optez pour l’aide de sociétés de recrutement spécialisées, qui feront déjà un tri important en vérifiant les compétences techniques des candidats !

Equipe de développement web

De même, le candidat au poste de CTO doit disposer de connaissances approfondies sur les NTIC, surtout avec les incessantes avancées dans ce domaine. Une bonne expérience dans l’usage des technologies en entreprise et une réelle aisance relationnelle est également requise pour mener à bien cette mission. Toutefois, un critère important dans le choix du directeur des nouvelles technologies est sa capacité à gérer efficacement les projets transverses.

En outre, il est crucial de déceler chez le candidat une véritable implication dans la recherche et le développement informatique. Ce critère se révèle parfois déterminant dans le choix entre plusieurs candidats au poste de CTO. Pour finir, il faut, en tant que CTO, disposer de compétences juridiques dans la législation du commerce électronique.

Combien coûte un CTO pour une start-up ?

Le salaire d’un CTO varie selon la taille de l’entreprise qui souhaite le recruter. Sa rémunération est aussi fonction de l’implication technologique de la société, en ce qui concerne le processus de production.

Ainsi, un CTO junior ayant entre une et trois années d’expérience peut obtenir environ 60 000 euros en guise de revenu annuel. Cependant, le salaire d’un CTO senior avec trois à cinq ans d’expérience avoisine les 120 000 euros par an. Quant au CTO expert ayant six ans d’expérience ou plus, il peut gagner jusqu’à 180 000 euros annuellement.

Toutefois, pour prétendre à une telle rémunération le CTO devra faire preuve de charisme et de leadership. Aussi, il doit être une personne rigoureuse et organisée. Par ailleurs, l’atout qui le rendra indispensable pour l’entreprise est son goût du challenge et sa capacité à évoluer au fil des projets et des missions qu’on lui confie.

Les 5 erreurs courantes lors du recrutement de son CTO

  • La première erreur que commettent les entreprises lors du recrutement d’un CTO est de se focaliser uniquement sur ses compétences techniques. En réalité, le CV ou les capacités techniques seules ne permettent pas de savoir si le candidat pourra mener à bien sa mission. Un “geek” très fort en technique mais peu à l’aise pour exposer ses idées, pour former les recrues ou pour partager avec ses associés ne sera pas un bon CTO.
  • Une deuxième erreur est de penser que savoir coder dans une multitude de langages informatiques permettra au candidat de fournir un meilleur apport à l’entreprise. En vérité, la plupart des start-ups échouent, car elles ont choisi comme CTO une personne avec une forte technique mais aucune sensibilité avec la culture de l’entreprise.
  • La troisième erreur à éviter absolument est de confondre l’enthousiasme du candidat avec son engagement. En réalité, une personne peut s’avérer peu expressive, et avoir pourtant un véritable sens de la responsabilité à l’égard de l’entreprise. De même, certains candidats savent communiquer leur passion, mais n’ont pas les épaules assez larges pour supporter la pression de ce poste.

Paperboard d'une start-up

  • La quatrième erreur commise par les recruteurs est de faire l’impasse sur les valeurs du candidat au poste de CTO. Cela arrive surtout lorsque la boîte démarre avec un petit effectif. En effet, avoir des valeurs qui s’accordent avec celles de l’entreprise semble peu important durant les premiers mois de la collaboration. Cependant, la fracture deviendra plus visible lorsque l’entreprise voudra s’étendre, s’agrandir et recruter massivement.
  • Pour finir, une méprise à ne pas commettre au moment de choisir un CTO est de confondre expérience et efficience. Cela consiste à croire qu’une personne expérimentée ayant travaillé dans une grande entreprise reconnue saura faire décoller une jeune start-up. La culture de la start-up et de l’entreprenariat est à des années-lumière du monde de l’entreprise “classique” !

3 points clés pour recruter plus facilement un CTO

Il existe différentes astuces auxquelles une start-up peut recourir pour trouver un CTO. En effet, bien que la concurrence dans ce domaine soit rude, il est possible de prendre l’avantage en adoptant une meilleure stratégie. Il devient alors aisé de dénicher une personne dynamique, capable de choisir des innovations IT en fonction de leur pertinence.

Comment attirer un CTO face à la concurrence ?

Un moyen efficace pour convaincre un CTO de rejoindre votre entreprise serait de mettre en avant votre vision. En effet, avoir une bonne idée et un marché à conquérir, accorde à votre business un véritable potentiel. Cet argument peut vous permettre d’attirer un CTO, qui aidera par la suite à développer l’entreprise.

Par ailleurs, lorsqu’une compagnie dispose de plusieurs investisseurs dont la fiabilité ne fait aucun doute, cela constitue un avantage face à la concurrence. De cette manière, il devient plus facile d’amener un CTO à rejoindre le navire. En plus de le rassurer concernant la pérennité du business, cela suscite une fierté personnelle. Exposez vos points forts, ce sont eux qui feront la différence !

Également, un bon environnement de travail peut motiver un CTO à rejoindre votre boîte. Il ne s’agit pas forcément de disposer d’un baby-foot sur le lieu de travail, mais d’avoir une ambiance et des collaborateurs accueillants. De même, la personnalité des membres de l’équipe peut rassurer la nouvelle recrue, concernant le bon déroulement du travail.

Pour finir, il ne faut pas hésiter à faire preuve de proactivité pour prendre l’avantage face à vos concurrents. Il s’agit de recourir au sourcing, c’est-à-dire procéder au repérage, à la prise de contact et au démarchage de talents utiles à l’entreprise. Pour ce faire, le recruteur doit identifier avec précision les profils qui répondent à des critères de sélection.

Bien utiliser le networking pour trouver son CTO

Le networking consiste à se créer un réseau professionnel sûr, en ciblant les personnes avec qui l’on désire entrer en contact. Cette méthode s’avère très utile pour trouver un CTO. En effet, il est plus facile de repérer dans les différents réseaux établis, des personnes qui disposent du potentiel de directeur des nouvelles technologies.

Par la suite, il faudra s’appuyer sur les nombreuses recommandations des personnes que vous croisez, pour convaincre votre recrue. De plus, diverses start-ups créent aujourd’hui des sites internes sur lesquels elles mettent en avant les CTO. Pour ce faire, elles leur octroient le statut de fondateur ou co-fondateur.

Deux events tech pour rencontrer de potentiels candidats

Pour accroître vos chances de repérer et par la suite convaincre un CTO, il est recommandé de participer à des meet-up. Il s’agit d’événements en lien avec l’environnement des start-ups, au cours desquels vous pourrez croiser des CTO à la recherche d’opportunité.

Paris CTO Meetup

L’un des événements les plus célèbres est le Meetup CTO Tech Rocks, qui se déroule à Paris. Ce rassemblement a pour but de créer un cadre favorable à la rencontre entre les leaders technologiques et les CTO.

Logo CTO Summit de GeekHubs

En outre, il y a le fameux CTO Summit organisé par GeeksHubs à Valencia (Espagne). Durant cette rencontre, plusieurs acteurs du monde des technologies IT viennent donner des conférences. Même si vous ne serez pas forcément intéressé par toutes les conférences, vous pourrez repérer sur l’estrade comme dans le public des talents utiles au développement de votre start-up.