Portage salarial ou auto entrepreneur : que choisir ?

Lorsqu’un professionnel décide de se mettre à son propre compte, plusieurs options s’offrent à lui pour ce qui concerne le statut à choisir. A ce niveau, il est important de faire très attention, et de bien comprendre ce qu’implique chaque option avant de prendre une décision. Vous vous retrouverez vous aussi face à un tel dilemme ? Alors pour vous aider, voici l’essentiel à savoir sur le portage salarial, l’auto-entreprise et les coopératives d’activités.

Avantages et inconvénients du portage salarial

Le portage salarial est une forme de travail qui place le professionnel à mi-chemin entre le statut de salarié et celui d’un micro-entrepreneur. Son objectif est de vous offrir le meilleur de chacun de ces deux statuts, tout en vous évitant les contraintes qui leur sont associées. Cette forme de travail atypique présente de ce fait de nombreux avantages dont les travailleurs en freelance peuvent profiter depuis plusieurs années. Au nombre de ces avantages on retrouve :

  • Un gain de temps considérable

Avec le portage salarial, vous pourrez gagner un temps considérable qui vous sera utile pour gérer des aspects plus importants de votre activité. Vous pourrez en effet vous libérer de toutes les tâches et démarches liées à la gestion administrative de l’activité.

Votre société de portage se chargera de toutes les formalités à votre place, que ce soit la rédaction ou la négociation des contrats, l’émission de facture, la déclaration d’embauche, etc. Ainsi, vous pourrez vous concentrer uniquement sur le cœur de votre activité professionnelle et démarrer immédiatement, sans vous soumettre aux formalités d’enregistrement habituelles.

  • Une totale liberté d’action

feuilles

Grâce au portage salarial, vous serez complètement libre de gérer votre activité comme il vous conviendra. Vous pourrez choisir vos missions, vos clients, fixer vos tarifs selon vos envies. C’est une occasion qui permet aux experts de valoriser leur savoir-faire et d’augmenter leur rémunération.

Vous pourrez organiser librement votre temps de travail, vos horaires et vos délais de livraison des prestations. Vous serez également libre de changer de statut dès que cela vous semblera opportun. Si vous souhaitez plutôt changer de société de portage, vous pourrez aussi le faire sans contrainte.

  • L’accès à la sécurité offerte par le statut de salarié

L’une des choses qu’on apprécie particulièrement avec le portage salarial, c’est le fait qu’il vous donne accès à la même couverture que celle des salariés. Vous pourrez donc bénéficier d’une affiliation au Régime général de la Sécurité sociale. Vous aurez accès à une mutuelle d’entreprise pour couvrir vos frais de santé, et aussi à une prévoyance en cas d’incapacité de travailler.

Vous aurez droit à une assurance pour couvrir les dommages éventuels liés à votre activité, et même à une couverture chômage. Un salaire vous sera versé tous les mois sans exception, avec en plus une garantie spéciale sur le salaire. En plus, tout comme les salariés vous pourrez cotiser pour votre retraite, et profiter des facilités de crédit dans les banques.

  • Le soutien d’une structure d’accompagnement

Avec le portage salarial, vous pourrez compter sur l’expertise et la disponibilité de véritables experts en matière de gestion, de comptabilité, de droit, etc. Tous ces professionnels travaillent dans la société de portage et vous apporteront leur aide au quotidien. Ils pourront même vous aider à trouver des missions plus facilement, à accéder à des formations professionnelles et à profiter de services à la carte.

  • La réduction des charges fixes

De nombreuses charges fixes présentes dans le statut d’auto-entrepreneur disparaissent avec le portage salarial. C’est le cas par exemple de la CFE, du compte bancaire professionnel, du salaire à payer à votre comptable, etc.

Comme on pouvait s’y attendre, le portage salarial présente également quelques inconvénients qu’il est important de connaître avant de se lancer. Vous découvrirez peut-être qu’il ne correspond pas à votre domaine d’activité, ou qu’il présente d’autres limites qui pourraient peser dans la balance. Ainsi, parmi les inconvénients du choix du portage salarial on peut citer :

  • Le fait qu’il ne soit pas adapté à toutes les activités : il exclut en effet certains métiers comme ceux liés aux services à la personne, les activités de négoce et les métiers réglementés
  • L’obligation de générer un minimum de chiffre d’affaires : vous devez aussi facturer un montant minimum de 35 euros de l’heure ou 250 euros par jour pour utiliser ce statut
  • Les charges sociales qui sont plus élevées : elles s’élèvent à un pourcentage de 40 à 43% de votre chiffre d’affaires
  • L’obligation de verser des frais de gestion à sa société de portage : ces frais varient généralement entre 5 et 12% de votre chiffre d’affaires hors taxe.

Portage salarial : pour quelle activité ?

Maintenant que les choses sont posées, du point de vue des avantages et des inconvénients, il est également important de savoir quelle activité peut vous amener à faire le choix du portage salarial. En effet, certaines professions s’y prêtent davantage que d’autres. Certains métiers sont également écartés de ce statut. Il s’agit des activités :

  • libérales réglementées, comme les notaires, les avocats, les experts-comptables
  • agricoles
  • auprès des enfants, personnages âgées et handicapées

Pour les autres activités, vous pouvez envisager d’être un salarié porté. Peu importe que vous exerciez dans l’artisanat, le commerce, le conseil ou encore le bien-être. Par contre, vous devrez être vigilant au réseau proposé par l’entreprise de portage salarial. Si vous jetez un œil sur ce site, vous verrez de grandes entreprises, dont la renommée n’est plus à démontrer. Vous connaissez certainement Marionnaud, Groupama ou Airbus. Bien entendu, ils sont bien plus nombreux. Vous bénéficierez également de webinars gratuits, pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté. Vous aurez aussi accès à des opportunités de missions.

À vous de voir en fonction de votre profession ce que peut vous apporter un portage salarial, en prenant en compte les atouts mis en avant par la société qui va vous porter.

Avantages et inconvénients de l’auto-entreprise (micro-entreprise)

Avant de se faire un avis sur le portage salarial et l’auto entrepreneur, il faut aussi connaître les avantages et inconvénients de ce second statut. A ce propos, il faut savoir que l’auto entreprise ou micro entreprise est un statut créé depuis 2009, qui rencontre un grand succès auprès des indépendants. Vous voulez l’adopter pour la mise en place de votre activité ? Alors voici quelques avantages que présente ce statut et qui devraient vous encourager dans cette décision :

  • Une gestion quotidienne simplifiée

Tout ce que vous aurez à faire, c’est tenir un livre des recettes et des dépenses, émettre des factures pour les clients, déclarer votre chiffre d’affaires et payer vos cotisations et enfin avoir un compte bancaire professionnel dédié à l’activité.

  • La rapidité des formalités d’ouverture

Par rapport aux autres statuts d’entreprise, celui-ci vous permet d’effectuer vos formalités en un temps réduit et plus facilement. Vous avez même la possibilité de procéder en passant uniquement par internet pour la déclaration de votre micro entreprise.

  • La possibilité de cumuler plusieurs statuts

N’importe qui peut être auto entrepreneur : étudiant, chômeur, salarié, retraité, etc. Vous pouvez donc cumuler les revenus de votre statut actuel avec ceux de votre micro entreprise.

  • L’exonération de la TVA

calculatrice et post-it

Attention, pour profiter de cet avantage, il faut respecter un seuil pour votre chiffre d’affaires. Il doit être inférieur à 34 400 pour les prestations de services de type BIC ou BNC. Par contre, pour une entreprise de vente de marchandises, de denrées alimentaires ou d’hébergement non meublés, le seuil est à 85 800 euros par an.

  • L’allègement des charges sociales

C’est une aide qui vous est accordée uniquement pendant la première année suivant la création de votre micro entreprise.

  • La possibilité de gérer plusieurs activités

Avec le statut de micro entrepreneur, vous pouvez diriger simultanément plusieurs activités professionnelles ou plusieurs entreprises.

Malheureusement, tout n’est pas aussi beau jusqu’au bout, car le statut d’auto-entrepreneur présente aussi quelques inconvénients. Parmi eux on peut citer :

  • Le fait que la responsabilité personnelle de l’auto entrepreneur soit engagée
  • Des charges qui restent fixes même lorsque le chiffre d’affaire est faible
  • Les plafonds fixés pour les chiffres d’affaires qui sont très faciles à atteindre
  • La TVA qui n’est pas récupérable à partir d’un certain seuil
  • La couverture sociale est limitée.

Vous lancez votre entreprise ? L’alternative des coopératives d’activité

Finalement, vous n’êtes tenté ni par le portage salarial, ni par l’auto entreprenariat ? Alors vous pouvez vous tourner vers les différentes alternatives à votre disposition. Parmi celles qui semblent présenter le plus d’intérêt, on retrouve les coopératives d’activité. C’est un concept original qui vous permet de tester un service en toute sécurité, tout en profitant du statut d’entrepreneur salarié. Avec cette option vous pourrez profiter de plusieurs avantages tels que :

  • Un statut d’entrepreneur-salarié en CDI
  • Un cadre juridique
  • Un accompagnement
  • Une possibilité d’échange avec les autres entrepreneurs-salariés
  • Une gestion administrative de l’activité qui prend en compte la tenue d’une comptabilité, le calcul et versement des salaires, etc.