Distribution de flyers : quel taux de retour peut-on espérer ?

La distribution de flyers est un classique de la communication et de la publicité. Souvent mal considérés, le flyer et le prospectus sont des supports de communication qui peut s’avérer très efficaces s’ils sont bien utilisés. Les coûts de fabrication et de distribution sont généralement assez faibles, mais la plupart des agences de communication s’accordent pour dire que le taux de retour est assez faible.

Qu’en est-il dans les faits ? Quels sont les chiffres attendus d’une telle distribution ? Et comment optimiser sa campagne de flyers pour un retour sur investissement maximal ? Toutes les réponses sont dans cet article !

Définition du flyer

Le flyer ou prospectus est un tract destiné à promouvoir un service, une entreprise, un événement ou un produit. Distribué sur la voie publique ou dans les boîtes aux lettres, il a pour objectif de drainer du trafic ou des prospects vers un point. Le flyer est généralement imprimé sur un support A5 ; les prospectus, notamment des supermarchés et hypermarchés, plébiscitent généralement le format A4, qui permet d’avoir davantage de place pour exposer les produits phares.

Le flyer ou prospectus est un média très intéressant car il est facile d’accès et largement ancré dans les habitudes des consommateurs. Ceux-ci ne sont pas étonnés de le recevoir dans leur boîte aux lettres, et il est d’ailleurs souvent attendu par les foyers. Notons aussi que l’une des forces de ce type de média est d’être très ciblé localement : on reçoit des flyers inhérents aux entreprises, services et produits locaux.

Boîte aux lettres et distribution urbaine

L’une des grandes questions qui se pose en matière de flyer, c’est sa distribution. Il peut en effet être proposé dans les lieux publics (de main à main), déposé à des endroits stratégiques (transports en commun, hall de gare, commerces…) ou encore directement déposé dans les boîtes aux lettres.

Distribution de flyer de main à main

Tout dépend bien sûr du commerce/produit à valoriser et de la cible recherchée. Si le flyer fait la promotion d’une salle de sport et que la cible est surtout les 18-25 ans, alors la boîte aux lettres n’est peut-être pas la meilleure idée qui soit. Mieux vaudrait privilégier le main à main, à proximité directe de la salle de sport, ou encore de « flyer » directement des voitures garées à proximité de votre point de vente. D’un autre côté, les prospectus des hypermarchés sont quasi uniquement distribués dans les boîtes aux lettres (outre leur distribution directe dans les points de vente).

Portrait-robot d’un flyer efficace

Un support attractif et clair

Un flyer ne se doit pas de réinventer la roue. Le premier conseil serait donc de faire simple. L’information doit être claire et efficace. Misez sur un support attractif mais lisible, et sur des codes attendus. Si vous êtes artisan, les couleurs de l’artisanat sont un repère très net pour vos prospects (bleu/orange sont souvent utilisés). L’utilisation du vert est souvent réservée aux magasins bio, aux paysagistes ou encore aux professions paramédicales. Utilisez ces codes pour toucher rapidement votre cible !

Côté format, privilégiez le classique A5 qui est à la fois maniable et économique. N’hésitez pas à utiliser le recto et le verso de votre flyer pour apposer des informations importantes, le tout avec une typographie suffisamment grande. N’oubliez pas que votre flyer sera lu par différentes classes d’âge, aussi chacun doit pouvoir comprendre de quoi il est question.

Donnez de la valeur à votre flyer !

Si votre flyer fait mention de votre entreprise (un fleuriste par exemple) sans donner de réelle « utilité » audit flyer… alors le document aura de grandes chances de finir à la poubelle. Nous vous conseillerions plutôt de donner de la valeur à votre flyer et d’éviter qu’on l’expédie aussitôt à la poubelle. Cela peut être une information pratique, une promotion (« -15% sur présentation de ce flyer ») ou tout simplement un contact direct.

Ce « petit plus » permettra aussi de motiver la création de votre document commercial, et non de le faire passer pour un simple support publicitaire. A la clef : une durée de vie plus longue, et une chance plus grande d’avoir des appels entrants.

Ne déposer vos flyers que dans les boîtes aux lettres bien identifiées

Pour que votre campagne de flyers soit le plus efficace possible, vous pouvez déposer vos flyers dans les boîtes aux lettres qui sont correctement identifiées. En ne déposant vos flyers que dans des boîtes aux lettres identifiées, vous ferez des économies. Ça ne sert à rien de déposer des flyers si les boîtes aux lettres n’ont pas nom. Cela signifie qu’il y a personne qui vit dedans ou que la personne porte peu d’importance à son courrier. Il en va de même si la boîte aux lettres dispose d’un stop pub.

Qu’est-ce qu’une boîte aux lettres bien identifiées

Vous devez mettre en évidence sur la plaque de boite aux lettres un nom et un prénom. Cela vous permettra d’en reconnaître une qui est correctement identifiée. Si la boîte aux lettres fait partie d’un immeuble, il est important qu’il y ait aussi le numéro d’appartement. En plus d’économiser des sous, en ne mettant vos flyers que dans les boîtes aux lettres avec plaques vous aurez un meilleur retour sur investissement. En règle générale, les personnes prenant soin d’identifier leur boîte aux lettres font plus attention à leur courrier et aux pubs que les autres.

Et si vous aussi voulez une plaque personnalisée

Si vous aussi vous désirez mettre une plaque personnalisée sur la boîte aux lettres de votre société ou de votre appartement, vous devez faire attention en la choisissant. Si votre boîte aux lettres est à l’intérieur, une plaque en plastique est suffisante, mais si votre boîte aux lettres est en extérieur, il est préférable d’opter pour une plaque en laiton ou en aluminium. Ces dernières résistent mieux aux intempéries car la fixation est plus solide. En optant pour ce type de plaques, vous donnerez une bien meilleure image de vous et de votre société.

Campagne de flyers : combien ça coûte ?

Conception et impression d’un flyer : le prix

C’est l’un des avantages d’une campagne de flyers : son coût est relativement modique. Comptez de 5 à 15 centimes d’euro pour la fabrication d’un flyer – ce coût unitaire varie en fonction de la complexité de votre flyer, du papier choisi et du nombre d’exemplaires produits. On misera généralement sur plusieurs milliers de flyers (5000 à 10000, en fonction de votre zone de chalandise).

Impression de flyers sur des rotatives

Imprimer seulement 300 ou 500 flyers ferait grimper en flèche le coût unitaire de votre document… Regardez le tableau suivant pour mieux comprendre :

Flyers A5 imprimés Coût total
50 55€
100 62€
500 80€
1000 99€
5000 170€
10000 199€

Distribution de flyers : quel est le prix moyen ?

L’autre inconnue en matière de coût se nomme distribution. Le prix est très fluctuant en fonction de votre région, mais aussi du nombre de flyers à distribuer et du mode de distribution choisi. Comptez 0,05€ à 0,10€ par flyer distribué, soit un coût moyen de 15 à 25 centimes par flyer, impression et distribution comprises. Pour 10000 flyers, il faut donc compter entre 1000 et 1500€ au global (flyer A5 simple, distribution classique).

A titre d’exemple, une société spécialisée dans la distribution de flyers sur la région parisienne demandera de 40 à 100€ pour 1000 exemplaires distribués. La distribution la moins onéreuse se fait dans Paris intra-muros ; plus on s’éloigne du centre, et plus la densité de population se réduit – de fait, distribuer des flyers se fait plus difficile et plus long, ce qui augmente le prix moyen. L’un des points faibles du flyer tient aussi à l’impossibilité de vérifier que l’intégralité des flyers ont bien été distribués, et distribués au(x) bon(s) endroit(s)… ! Ajoutons qu’un taux de distribution de 100% est relativement rare dans ce domaine.

Dans tous les cas, le coût global d’un flyer est relativement modique au vu du nombre d’exemplaires produits et du temps non négligeable qui est généré par la distribution. Cependant, il faut surtout observer ce coût en fonction du retour sur investissement espéré. Lisez la suite pour en savoir plus !

Distribution de flyers : les statistiques attendues

On lit tout et son contraire sur le web : certains journalistes parlent d’un taux de retour maximal de 1 pour 2500, quand les distributeurs avancent jusqu’à 1 pour 100 de taux de retour. Il faut donc entendre que le taux de retour d’un flyer peut varier d’un contact pour 100 flyers distribués à 1 contact pour 2500 flyers distribués (soit 25 fois plus !). Dans les faits, le taux de retour est généralement de 1 pour 300 flyers distribués.

Cela vous semble peu ? En fait, pas tant que ça ! Si on considère que la fabrication et la distribution de vos 10 000 flyers vous a coûté, en tout est pour tout, environ 1200€, et que le taux de retour attendu est de 1 pour 300, alors vous aurez généré 33 contacts pour 1200€, soit 36€ par contact. En fonction du panier moyen de votre clientèle, ce prix peut paraître faible ou très haut.

Comparez prix par contact et panier moyen

Si l’on reprend l’exemple précédent d’une salle de sport, 36€ par contact est relativement modique, car cela correspond à peu de chose près à l’abonnement pour un mois d’une seule personne ! Par contre, si vous vendez des pizzas et que votre panier moyen est de 22€, alors vous aurez payé vos contacts plus chers qu’ils ne généreront d’argent… D’un autre côté, si vous êtes dépanneur informatique et que chaque contact vous rapporte entre 50 et 200€, alors votre campagne de flyers s’avérera rentable, essentiellement sur le long terme.

Flyers imprimés colorés et professionnels

En effet, dans le cas d’un flyer qui fait la promotion d’un service, il n’est pas rare que le flyer soit conservé par les personnes et que celles-ci ne l’utilisent que des mois plus tard, le jour où survient le besoin (dans notre cas, un ordinateur qui tombe en panne !).

Comment maximiser les retombées de votre campagne de flyers ?

Voici les X étapes pour réussir votre campagne de flyers

  1. Réfléchissez en amont à l’objectif de votre flyer. S’agit-il de convaincre, de faire connaître, de fidéliser… ? ;
  2. Créez deux ou trois accroches simples qui décrivent l’intérêt de votre service ou produit ;
  3. Concevez un flyer clair et accrocheur, idéalement en utilisant le format A5 ;
  4. Misez sur un message simple, sur des couleurs franches et sur une identité visuelle claire ;
  5. Vous pouvez utiliser les services d’un imprimeur spécialisé, qui s’occupe généralement de la conception ;
  6. L’utilisation d’images est conseillée : une image vaut mille mots ! ;
  7. N’hésitez pas à ajouter un témoignage client, gage de votre crédibilité ;
  8. N’oubliez pas le principal : la promotion, votre contact, l’intérêt du flyer en somme ! ;
  9. Des mentions légales obligatoires doivent être apposées sur le flyer (généralement au verso) ;
  10. Vient ensuite la distribution. Utilisez les services d’un professionnel pour vous épargner de la peine pour de mauvais résultats ! ;
  11. Le professionnel en question doit opérer un ciblage géographique voire social en fonction de votre produit/société ;
  12. On ne distribuera pas de la même façon un flyer promouvant un pizzaiolo et un flyer qui annonce l’ouverture d’un nouvel opticien ! ;
  13. Suivez la distribution, n’hésitez pas à demander des informations à l’entreprise chargée de la distribution ;
  14. Mesurez les effets de votre flyer à court/moyen terme : y’a t-il davantage de passage en magasin ? ;
  15. Avec du recul, qu’auriez vous fait de différent sur cette campagne de flyers ? Notez vos remarques, qui vous serviront lors de votre prochaine campagne

En suivant ces étapes et les nombreux conseils de notre article, votre campagne de flyers a toutes les chances de réussir et d’avoir un taux de retour satisfaisant !

Les erreurs courantes en matière de flyers et prospectus

Voici les 3 principales erreurs en matière de campagne de flyers/prospectus.

Miser sur une quantité limitée

« Ma zone de chalandise est petite », « mon service est très spécialisé et n’intéresse que certaines personnes », « je veux cibler uniquement les personnes qui ont entre 28 et 35 ans, qui sont des hommes et qui ont une barbe »… Oubliez ! Le flyer, c’est de la communication de masse. Il faut donc miser sur la quantité, et non pas forcément sur un ciblage hyper pertinent. Faire parler de vous massivement est l’objectif du flyer. Et tant pis si 9 flyers sur 10 ne retiendront pas l’attention : il est difficile de faire autrement…

Attendre les clients sans rien leur donner

Ca y est ! Vous avez « flyé » ou « fait flyer » des dizaines de milliers de boites aux lettres. Il ne vous reste plus qu’à attendre votre client… Sauf que voilà : rien n’arrive ! La faute, souvent, à un flyer trop générique qui ne donne absolument pas envie de faire appel à vos services. Pour espérer recevoir des clients, n’hésitez pas à leur donner quelque chose via le flyer.

Une petite promotion spéciale, la découverte d’une nouveauté, la perspective d’un changement intéressant… Il ne suffit pas d’écrire le nom de votre entreprise et ses spécialités pour que les clients accourent !

Le flyer n’est pas adapté à tous les commerces/services

Notons enfin que le flyer n’est pas un support de communication forcément adapté à toutes les entreprises. Les artisans, les petits commerces, les services à la personne auront un taux de retour très satisfaisant avec des campagnes de flyer (si celles-ci sont bien réalisées bien sûr !). Cela ne sera pas forcément le cas des magasins professionnels, des concessionnaires auto ou encore des bijouteries.

Prenez donc bien le temps de prendre du recul sur votre commerce, sur vos offres et sur vos objectifs avant de vous lancer dans une campagne de flyers. Peut-être que le canal web s’avérera plus pertinent (car plus précis) qu’une campagne massive de distribution de tracts !