Comment écrire une lettre de témoignage en faveur d’un collègue ?

La vie en entreprise n’est pas toujours facile. Les problèmes peuvent survenir à tout moment, et même lorsque vous n’êtes pas directement concerné, vous devez parfois intervenir. Vous avez un collègue en difficulté qui souhaite un témoignage officiel de votre part ? Alors découvrez ici comment rédiger une lettre de témoignage en faveur d’un collègue.

Dans quelles situations peut-on avoir à rédiger une lettre de témoignage en faveur d’un collègue ?

Lorsqu’un employé au sein d’une entreprise se sent victime d’un abus, il a la possibilité de saisir la justice. Il peut alors porter plainte contre son employeur et tenter d’obtenir gain de cause. Pour l’aider, ses collègues peuvent rédiger une lettre de témoignage en sa faveur. Cela peut se produire dans les cas suivants :

  • Le collègue en difficulté est victime de harcèlement sur son lieu de travail

Vous pouvez l’aider si vous avez été témoin d’un comportement inapproprié à son égard. Vous pouvez aussi l’aider même si vous n’avez rien vu, mais attention à ne pas faire un faux témoignage. Votre lettre devra se référer uniquement à la bonne moralité du collègue concerné et de votre avis personnel à son sujet.

salariée qui présente des données au tableau

  • Le collègue est victime de licenciement abusif

Votre collègue de travail poursuit votre employeur pour licenciement abusif. Si vous avez des preuves qu’il s’agit effectivement d’une injustice, vous pouvez rédiger une lettre de témoignage en sa faveur. Si vous n’êtes pas témoin des faits, une interprétation personnelle de la situation pourrait se retourner contre vous.

Dans un cas comme dans l’autre, cela comporte des risques, car ce type de document est officiel, et ne peut donc rester confidentiel. Toutefois, dans les cas graves, tous les employés et même les stagiaires amenés à témoigner, sont protégés contre tout risque de sanction, de mesure discriminatoire ou de licenciement.

Quels sont les indispensables à retrouver dans une telle lettre ?

personne qui rédige une lettre sur son ordinateur

Pour qu’une lettre de témoignage en faveur d’un collègue soit recevable, elle doit comporter quelques éléments indispensables. Vous devez donc veiller à faire mention de :

  • L’objet
  • Votre identité
  • L’identité de l’employé bénéficiaire du témoignage
  • La nature de vos relations avec le bénéficiaire du témoignage
  • La mention « Est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende le fait d’établir une attestation ou un certificat faisant état de faits matériellement inexacts ».

Le plus souvent, cette mention permet de dissuader les collègues qui ne sont témoins de rien, et qui souhaitent simplement rédiger un témoignage de complaisance. Elle est là pour rappeler le caractère officiel et solennel d’un tel document.

Découvrez aussi cet article : comment féliciter un collègue pour son CDI ?

Un exemple de lettre de témoignage en faveur d’un collègue

Vous êtes sûr de vous et prêt à aller jusqu’au bout de la procédure ? Alors voici un modèle de témoignage dont vous pourrez vous inspirer. Une fois rédigé, il faudra l’envoyer par courrier recommandé au conseil de prud’hommes.

personne qui rédige une lettre

Nom Prénom

Adresse

Code postal / Ville

N° Tél

Nom Prénom ou raison sociale du destinataire

Adresse

Code postal / Ville

Fait à (Ville), le (Date)

Lettre recommandée avec accusé de réception

Objet : Témoignage

Madame, Monsieur le juge,

Je soussigné(e) Madame, Monsieur (nom et prénom), né(e) le (votre date de naissance) à (votre lieu de naissance), habitant à (votre adresse), exerçant le métier de (votre profession) et (indiquer la nature de vos relations avec le bénéficiaire du témoignage, collaborateur, supérieur hiérarchique, subordonné, etc.), déclare par la présente lettre avoir été témoin des faits suivants : (il faudra détailler les faits en mentionnant la date, l’heure et le lieu de l’événement).

Si vous possédez un lien précis avec le bénéficiaire du témoignage, il faudra le mentionner. Dans le cas contraire, il faudra aussi le mentionner. Pour finir il faudra ajouter :

Je reconnais avoir pris connaissance du fait que le présent témoignage sera utilisé en justice et que selon l’article 441-7 du Code pénal : « Est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende le fait d’établir une attestation ou un certificat faisant état de faits matériellement inexacts. »

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur le Juge, l’expression de mes salutations distinguées.

Signature