Ouvrir un dépôt-vente : le guide complet pour tout savoir

En 2021 comme en 2020, le dépôt-vente aura la cote ! Le marché de l’occasion est en plein boom : entre des vendeurs toujours plus nombreux (et plus spécialisés ?) et des acheteurs qui voient leur nombre grossir d’année en année, le dépôt-vente semble la bonne idée du moment.

Il reste qu’ouvrir un tel commerce, que cela soit en physique ou uniquement par la voie numérique, ne s’improvise pas. Observatoiredelapublicite.fr vous propose donc un guide complet pour tout savoir sur le dépôt-vente, guide réalisé à l’aide d’avis et de témoignages recueillis par nos soins. Merci à tous ceux qui ont répondu à notre appel !

Le dépôt-vente : définition et fonctionnement

Le concept du dépôt-vente est à la fois simple et efficace : à la manière d’une brocante, le dépôt-vente est un magasin auquel on confie la vente de tel ou tel objet. En contrepartie, le commerçant touche une somme qui correspond à un pourcentage du prix de vente. Pour les vendeurs, le dépôt-vente est l’occasion de se débarrasser d’objets qu’ils n’utilisent pas ou plus (quelle que soit leur valeur !) et pour les acheteurs, c’est un excellent endroit pour trouver des biens à bas prix.

Le dépôt-vente fait en effet la part belle à l’occasion et aux petits prix. C’est ce qui explique son succès, au moins en partie, tout comme la possibilité de trouver des objets « uniques » et de tomber, de temps en temps, sur des pièces tout à fait exceptionnelles. Les collectionneurs et fans de divers bibelots aiment donc s’y balader, à la recherche de la perle rare…

Comment ouvrir un dépôt-vente ?

Ouvrir un dépôt-vente n’est pas si simple qu’il y paraît. Entre l’étude de marché, le business plan, l’emplacement, la « spécialisation » de votre dépôt-vente ou encore la gestion du stock, c’est bien plus qu’un métier qu’il s’agit d’apprivoiser. Zoom sur ces différentes caractéristiques.

L’étude de marché : un impératif pour un lancement réussi

Pour réussir le lancement de votre dépôt-vente, oubliez le hasard, votre « feeling » et les commentaires plus ou moins positifs de vos proches. Le lancement de n’importe quel commerce nécessite au moins une étude de marché et un business plan strict. Sans cela, vous allez droit dans le mur !

Business plan et étude de marché vous permettront notamment de répondre aux questions suivantes :

  • La zone de chalandise est-elle intéressante ?
  • Quel type de public vais-je toucher ?
  • Ai-je des concurrents ? Quel est leur positionnement ? Leur spécialité ? Leurs prix ?
  • Quel budget initial dois-je prévoir ?
  • Quelle marge dois-je espérer sur chaque vente ?
  • Quel panier moyen puis-je espérer obtenir ?
  • etc !

Tous ces éléments vous permettront non seulement de vérifier la viabilité de votre projet mais aussi d’espérer pouvoir sortir au moins un salaire chaque mois. Notons d’ailleurs que l’emplacement de votre dépôt-vente est un point crucial qu’il s’agit de bien étudier durant votre étude de marché.

L’emplacement de votre local est primordial

En effet, l’emplacement de n’importe quel commerce est un point crucial mais aussi critique. Si vous ratez le coche et vous retrouvez dans une zone peu passante ou hors de la zone habituellement fréquentée par vos prospects, vous risquez tout simplement de n’avoir aucun client dans votre commerce…

Emplacement local commercial pour dépôt-vente

Outre l’emplacement géographique, votre local doit aussi répondre à des nécessités économiques (il ne faut pas que le loyer soit trop cher), des besoins en termes d’image (on évitera le local commercial où tout doit être refait, du sol au plafond) mais aussi de place. Un dépôt-vente nécessite plusieurs centaines de m² en général, car il s’agit d’entreposer un maximum de stock afin de rester attractifs aux yeux des clients, et ceci au fil des mois.

Pour quel type de dépôt-vente opter ?

Notons cependant que le dépôt-vente n’oblige aucunement à accepter tous les types d’objets. De nombreux dépôts-vente décident d’ailleurs de se spécialiser pour avoir une image d’entreprise claire mais aussi pour répondre à des besoins précis. Ainsi, il est possible d’ouvrir un dépôt-vente :

  • Uniquement dédié à la revente de vêtements, c’est-à-dire une friperie
  • Dédié à la vente de jeux pour enfants et de jeux de société
  • Dédié à la vente d’objets high-tech (smartphone)
  • Un dépôt-vente qui fait la part belle aux livres d’occasion (on parle aussi de bouquiniste)
  • Un dépôt-vente d’automobiles
  • etc !

Se spécialiser signifie aussi que vous allez devenir un « expert » du domaine choisi et que vous aurez aussi à apporter, en tant que revendeur, une expertise et une compétence plus grandes que si vous étiez un dépôt-vente dit généraliste. En outre, vous pourrez vous adresser à une certaine population qui saura, avant même d’entrer dans votre commerce, ce qu’elle peut y trouver.

Personne qui fait du lèche-vitrine

Ainsi les dépôts-vente en puériculture tirent leur épingle du jeu grâce à un positionnement clair, des prix attractifs (sans compter que les articles de puériculture sont généralement assez onéreux à l’état neuf) et une possibilité constante de renouveler les stocks grâce aux collections, nouveautés et autres modes qui passent très vite.

Ouverture de votre dépôt-vente : ayez du stock !

Voici un autre point capital à respecter, que cela soit lors de votre ouverture mais aussi durant toute la vie de votre dépôt-vente : ayez du stock ! C’est bien l’arrivage régulier de nouveaux produits (dénichés sur internet, dans des vide-greniers ou directement déposés par des particuliers au sein de votre dépôt-vente) qui permettra à votre commerce d’attirer continuellement des clients, qu’il s’agisse de clients fidèles ou de nouveaux prospects.

Votre stock n’est pas seulement un moyen d’attirer des chalands : c’est aussi et surtout la garantie de vendre davantage. Plus vous avez un stock conséquent de produits originaux et intéressants, et plus vous pouvez espérer augmenter vos ventes, donc vos revenus. Le principe du dépôt-vente ne vous oblige d’ailleurs pas à avancer d’argent aux particuliers qui souhaitent bénéficier de votre commerce pour vendre leurs articles, ce qui vous permet de ne pas trop entamer votre trésorerie pour assurer des stocks de qualité.

Quel statut choisir pour ouvrir un dépôt-vente ?

L’ouverture d’un dépôt-vente est une étape importante pour tout entrepreneur. L’ouverture de ce type de boutique, si elle était uniquement en ligne auparavant, permettra à l’entrepreneur de gagner en visibilité et, peut-être de toucher une clientèle plus large.

Ainsi, le choix de statut doit être bien étudié avant l’ouverture d’un dépôt-vente. Vous pourrez trouver des informations qui vous aideront sur les différents statuts possibles sur ce site www.pole-autoentrepreneur.com et notamment sur la création d’une sarl.

La décision de créer une entreprise est importante. Pour avoir la confiance nécessaire pour commencer, il est donc nécessaire d’être assuré que le statut choisi corresponde aux particularités du business. N’hésitez pas à vous entourer de professionnels qui vous guideront pour cette étape cruciale et vous aideront à créer votre entreprise de dépôt-vente en bonne et due forme. Ce dernier vous aidera notamment à répondre aux questions suivantes : est-il préférable d’ouvrir un dépôt-vente en tant qu’auto-entrepreneur ou en tant que SARL ? Quel type d’impôts devrez vous payer sur les revenus de votre magasin ? Quel statut juridique choisir si vous avez une boutique de dépôt-vente ainsi qu’un site e-commerce ?

Aussi, en ouvrant un dépôt-vente vous devrez aussi évaluer vos besoins en terme de moyen humain et matériels pour décider de votre statut :

  • Etes-vous en capacité de gérer à la fois la tenue de caisse, les conseils clients, le site internet et la gestion du stock ?
  • Etes-vous prêt à faire confiance à du personnel pour déléguer certaines tâches ?
  • Souhaitez-vous être accompagné côté administratif pour la comptabilité, les payes, bilans, gestion de stock..?
  • Etes-vous en capacité de promouvoir votre dépôt-vente ? (mises en place et suivi d’actions de promotion ou de marketing)
  • Avez-vous besoin d’engager de gros frais pour rénover le lieu et l’aménager ?
  • Disposez-vous d’équipements pour mettre en valeur les produits ?
  • Etes-vous équipé d’un ordinateur pour gérer la partie administrative au quotidien ?

Se renouveler et communiquer : les clefs pour durer

La vie d’un dépôt-vente n’est pas facile : formalités administratives, renouvellement des stocks, tenue de la boutique, accueil des clients, négociations avec ces derniers comme avec certains fournisseurs, … C’est un métier à plein temps, qui demande de la rigueur et de la patience. Vous ne deviendrez sans doute pas riche du jour au lendemain avec un dépôt-vente, et il ne faudra pas compter vos heures !

Personne qui chine pour son dépôt-vente

De plus, les dépôts-vente indépendants sont souvent tenus par une seule et même personne qui doit donc composer avec toutes les casquettes. Il en ira de même pour la communication et la réinvention permanente de votre boutique. Les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram, l’utilisation d’un site internet (peut-être même d’un e-commerce pour vendre des pièces uniques ?), le recours au référencement naturel comme aux campagnes d’acquisition payantes (SEA)… Tout ceci doit être utilisé à bon escient pour parvenir à renouveler votre clientèle et à grossir le panier moyen.

Un dépôt-vente uniquement sur Internet ?

Internet est tout à la fois le concurrent et un des leviers les plus puissants pour les dépôts-vente. Côté concurrence, Leboncoin est un mastodonte qui ressemble à s’y méprendre à un « dépôt-vente digital » géant. Tout s’y trouve, tout s’y achète et tout s’y vend ! Dans ce contexte, et avec la multiplication des sites web et plateformes concurrentes, il convient de se démarquer par un accueil physique humain et agréable, par des pièces de qualité et par une spécialité qui séduira le plus grand nombre sans pour autant tomber dans la généralité.

Entendez par là qu’il faut chercher à être un dépôt-vente « pas comme les autres », que cela soit dans les produits proposés ou dans le design de votre boutique, tout en conservant un niveau de qualité optimal en matière d’expérience client. Bien sûr, vous pourrez utilisez Internet pour booster votre trafic en magasin ou pour faire connaître vos nouveautés mais ne vous y trompez pas : vous ne deviendrez pas du jour au lendemain une plateforme aussi puissante et efficace que Leboncoin, Vivastreet ou PAP.

Les franchises de dépôt-vente sont nombreuses

Autre point important : il existe de plus en plus de franchises de dépôt-vente. Devenir franchisé permet d’obtenir le support d’une marque, de posséder des axes de communication et de la décoration, des procédures efficaces, des campagnes de marketing ainsi que l’aide de professionnels. Bien sûr, tout cela a un coût (comptez au moins 20 000€) et ne vous garantira pas que votre commerce trouvera son public, mais c’est un levier intéressant pour les personnes qui peuvent se le permettre.

Achat de livre dans un dépôt-vente spécialisé

Bien sûr, si vous souhaitez conserver votre indépendance, votre liberté et créer votre dépôt-vente comme bon vous semble, la franchise n’est pas forcément le meilleur système qui soit. Mais il faut aussi comprendre qu’un dépôt-vente indépendant est un commerce fragile (surtout durant les 3 premières années), tributaire de nombreux facteurs et d’une gestion rigoureuse au jour le jour. Si vous comptez ouvrir un dépôt-vente pour devenir riche sans trop en faire, passez votre chemin : cela ne fonctionnera pas !

Dépôt-vente : quelle rentabilité ?

La rentabilité d’un dépôt-vente est difficile à calculer en raison des charges nombreuses, des assurances et autres taxes ainsi que de l’impossibilité de donner une marge identique (même en pourcentage) sur chaque produit. Par exemple, si vous estimez qu’une marge de 40% [par rapport au prix voulu par le vendeur qui dépose son objet] est nécessaire pour que votre commerce soit viable, pensez-vous que cela le sera réellement sur des objets à 1 ou 2€ ? Gagner 40 centimes sur un objet qui vous aura pris du temps à être négocié, acheté, lavé ou réparé, étiqueté, mis en boutique…

La réponse est bien entendu non ! En matière de dépôt-vente, vous devez créer un barème d’achat et de revente clair et vous y tenir. Si l’un de vos objectifs doit bien être d’avoir un stock conséquent d’objets attractifs, il ne faut pas accepter n’importe quel objet à n’importe quel prix, sans quoi votre rentabilité se réduira comme peau de chagrin.

Les dispositifs pour vous aider à ouvrir votre dépôt-vente

En fonction de votre situation et de votre projet, de nombreux dispositifs existent pour ouvrir votre commerce. Citons notamment :

  • L’ACRE, dispositif de retour à l’emploi pour les demandeurs d’emploi, qui peut vous permettre de bénéficier de réductions de charges au début de votre activité ou du maintien partiel de vos droits ;
  • Les formations et réunions de votre CCI : vous pourrez y trouver des conseils avisés, des mentors ou des formations à bas prix pour améliorer vos compétences en gestion, en compatibilité et en démarches administratives ;
  • Enfin, de nombreux sites internet liés à des statuts juridiques (Autoentreprise, EURL, SARL…) vous permettront d’en savoir plus sur le statut à adopter en fonction de votre situation et sur les avantages/inconvénients de chaque structure.

Si vous êtes toujours motivé à l’idée d’ouvrir votre dépôt-vente après avoir lu ce long article, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Etudier, travailler, modifier… puis vous lancer !