Quels critères pour choisir son terminal de paiement mobile ?

Vous êtes commerçant ou offrez des services à la personne ? Cet article devrait vous intéresser… En effet, lorsque l’on accueille du public pour offrir une prestation ou vendre un produit, une chose est essentielle : avoir un dispositif de paiement optimal !

Dans cet article, nous nous penchons sur la question du terminal de paiement mobile et vous expliquons quels critères prendre en compte pour le choisir.

Pourquoi choisir un terminal mobile ?

Avant d’aller plus loin, sachez qu’il existe deux sortes de terminal de paiement :

  • Le terminal de paiement électronique fixe
  • Le terminal de paiement mobile

Comme leurs noms l’indiquent, l’un peut être transporté quand l’autre est relié au lieu d’encaissement. Aujourd’hui, et d’autant plus depuis la crise du Covid, les métiers de commerçants ont beaucoup évolué. Désormais, chacun exerce son métier en dehors de sa “zone habituelle”.

Les commerçants son amenés à investir dans des solutions mobiles afin de ne plus être obligés de faire l’encaissement en intérieur, au comptoir ou au niveau des caisses. En réalité, acquérir un terminal de paiement mobile est quasiment obligatoire pour une majorité de TPE, comme c’est le cas pour le secteur de la restauration. Ce type de terminal peut alors permettre aux commerçants de développer leur activité et, par exemple, de proposer de la livraison à domicile.

Aussi, le développement du paiement sans contact entre tout à fait dans cette logique : on sort du périmètre du commerce et on peut facilement proposer un encaissement en carte bancaire au client, où que l’on soit.

Comment choisir son modèle de terminal de paiement mobile ?

Si, après avoir évaluer vos besoin, vous avez opté pour le terminal de paiement mobile, nous vous conseillons de lire attentivement les conseils qui suivent. Pour effectuer votre choix, vous pourrez également vous rapprocher d’une structure telle que Afscm qui effectue des tests complets dans ce domaine.

Vérifier le mode de communication avec la banque

personne en train de payer au comptoir

L’une de premiers critères à étudier est le système d’encaissement ainsi que le mode de communication avec la banque. En effet, il existe plusieurs modèles sur le marché et tous ne fonctionnent pas de la même manière.

Pour que votre TPE communique avec la banque et que les demandes d’autorisation s’effectuent, plusieurs technologies s’offrent à vous :

  • La communication des informations via une connexion internet type ADSL pour laquelle il vous faudra un abonnement
  • L’échange de données via le réseau France Télécom et votre ligne téléphonique
  • L’utilisation des réseaux de télécommunication sans fil avec la 3G (ou plus) ou d’un GPRS

Cette dernière option est celle qui offre le plus de flexibilité : son installation est très simple et vous pourrez alors encaisser depuis n’importe quel endroit tant que vous disposez d’une zone d’activité couverte par l’opérateur de téléphonie mobile.

Cet article peut également vous intéresser : la taxe d’apprentissage est-elle obligatoire pour l’autoentrepreneur ?

S’intéresser aux fonctionnalités avancées

Le choix du terminal de paiement mobile devra également s’effectuer selon les spécificités de votre commerce. En effet, les petits boitiers peuvent être dotés de plusieurs accessoires et services additionnels.

Le système d’encaissement nomade peut être relié à votre système de gestion. En effet, il est possible d’étendre les services pour avoir accès à l’ensemble des données liées à la facturation comme l’historique des ventes, la gestion complète de facture…

Votre terminal de paiement mobile peut alors être relié à l’imprimante de reçu, via une application sur smartphone, se connecter en Wifi ou en données mobiles selon la disponibilité du réseau ou encore accepter le paiement via des cartes restaurants ou un paiement en 3x.

Etudier le système : abonnement, engagement et commission ?

Enfin, et ce n’est pas un point à négliger : il vous faudra étudier comment fonctionne le boitier. Certains terminaux sont en location, d’autres font de la location ou procèdent par système d’abonnement avec ou sans engagement.

Aussi, vous aurez une commission sur les paiements effectués avec le boitier. Ceux-ci varient selon le modèle choisi. On notera qu’il existe différentes options :

  • Un pourcentage fixe, de type 1,75%
  • Un pourcentage fixe + 0,05€
  • Un pourcentage qui varie entre 0,6% et 2,8% selon la carte utilisée par le client